Histoire, géographie, éducation civique au collège Anne Frank de Sauzé-Vaussais.

Une rencontre inoubliable : Ida Grinspan témoin de la déportation et de la shoah.

samedi 29 mars 2014 par Muriel Lucot

JPG - 146.2 ko
Les élèves du collège Anne Frank de Sauzé-Vaussais lors de leur rencontre avec Madame Ida Grinspan, ancienne déportée à Auschwitz-Birkenau, à Chef-Boutonne, le 26.03.2014.

Les élèves ont étudié en histoire la Seconde Guerre mondiale et la Shoah.
Ils étaient donc en possession de nombreux éléments pour comprendre le témoignage d’Ida Grinspan et être en mesure de le replacer dans son contexte historique.
Les élèves ont été très attentifs et les propos d’Ida Grinspan feront partie, j’en suis sûre, de ce dont ils se souviendront de leurs années collège. Ils sont conscients de faire partie des dernières générations à avoir la chance de pouvoir entendre le témoignage direct d’un témoin de la Shoah et ils en ont tiré, je crois, le meilleur profit.

JPG - 16.9 ko
Ida Grinspan plusieurs mois après sa libération.

Mme Ida Grinspan a fait un récit très vivant et d’une grande intensité qui nous a conduits de Pologne, dont ses parents étaient originaires, à Paris où ils s’installent par amour pour la France, le pays des Droits de l’Homme, puis à Sompt où elle a vécu deux ans avant d’être arrêtée et déportée puis au camp de Drancy où elle sera internée avant de voyager dans un train à bestiaux, plombé (fermé de l’extérieur) jusqu’au camp d’extermination d’Auschwitz-Birkenau. Elle connaîtra la marche de la mort et sera sauvée mais devra passer de longs mois à l’hôpital et en centre de soins avant de recouvrer la santé.

Le récit de Madame Ida Grinspan s’arrête dans un premier temps le soir de la première journée à Auschwitz pour laisser la place aux questions des élèves. Intimidés par le récit mais aussi par la personnalité d’Ida, les élèves ont posé assez peu de questions mais le silence qui régnait lorsqu’Ida s’exprimait et la qualité d’écoute de nos jeunes étaient éloquents, ils étaient attentifs voire captivés.
Les mots d’Ida portent et raisonnent longtemps chez ceux qui ont eu la chance de l’entendre car le récit est d’une grande précision, la mémoire est intacte, celle des faits bien sûr mais aussi des sentiments qu’elle a éprouvés. Ceux d’une jeune fille passée par tous les moments d’inquiétude pour sa famille, par toutes les phases de l’espoir et de l’acceptation de l’inéluctable. Celle d’une jeune fille dont la volonté farouche de s’en sortir, de survivre frappe tant cette énergie est encore aujourd’hui communicative.
La force de la personnalité d’Ida Grinspan s’exprime aujourd’hui à travers le témoignage qu’elle apporte aux jeunes et aux moins jeunes, à travers son courage de parler sans tabous, à travers les mots qu’elle choisit pour toucher au cœur son auditoire mais toujours dans la recherche de la rigueur historique.

La disponibilité de Mme Ida Grinspan, son humour, la force et la précision de son verbe, sa spontanéité font qu’outre la chance de rencontrer un témoin de la déportation et de la shoah, les élèves du collège Anne Frank de Sauzé-Vaussais retiendront je pense, une personnalité hors du commun, dont l’histoire personnelle nous permet à travers le prisme de son regard, toujours aigu, jamais dans la plainte ni la lamentation, de toucher du doigt la grande Histoire, celle d’une période où des hommes, des femmes et des enfants ont été déportés et gazés, comme le dit Ida : "simplement parce qu’ils étaient nés".

JPG - 14.8 ko
Première de couverture du livre témoignage d’Ida Grinspan, J’ai pas pleuré.
En série au CDI.

Des ressources au CDI et sur ce SPIP au sujet de la Shoah notamment des liens vers des témoignages dont celui d’Ida Grinspan à réentendre intégralement sur le site du Monde.


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 957648

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Sorties, intervenants  Suivre la vie du site Archives sorties 2012-2013   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2i + ALTERNATIVES

Creative Commons License